Sélectionner une page

Cité de la Réforme Bretten

Allemagne

Bretten

Ville natale de Melanchthon

Bretten, ville natale de Melanchthon, est située dans la région du Kraichgau sur la route du vin du pays de Bade et à 35 km de la frontière franco-allemande.

En 1497 y naquit Philippe Schwarzerdt, le petit-neveu du célèbre humaniste Johannes Reuchlin (1455-1522). Le petit Philippe devint lui-aussi un grand savant. Après ses études à l’université de Heidelberg et de Tübingen, il devint en 1518 – à l’âge de 21 ans – professeur de grec à Wittenberg. Depuis quelque temps déjà, il avait traduit son nom « Schwarzerdt » en grec et s’appelait désormais « Melanchthon ». Philippe Melanchthon fut l’un des principaux compagnons de Martin Luther. Luther proscrit, ne pouvant pas participer aux négociations au niveau de l’empire, Melanchthon fut, en 1529, le porte-parole officiel de la théologie de Wittenberg lors des diètes et entretiens religieux. Il rédigea des œuvres et écrits confessionnels majeurs de la Réforme : les « Loci Communes » (1521), la première dogmatique réformatrice, et la « Confession d’Augsbourg » (1530) qui demeure un écrit central des églises protestantes jusqu’à ce jour. Il transmit un nombre important de traités couvrant presque tous les domaines du savoir de l’époque ainsi que des traductions d’auteurs antiques. Il fut à l’origine de la fondation de nombreuses écoles, de règlements pour les écoles et les universités, ce qui lui a valu le surnom « Praeceptor Germaniae » (précepteur de l’Allemagne). Philippe Melanchthon mourut le 19 avril 1560 à Wittenberg et y fut enterré à côté de Luther dans la Schlosskirche.

Dans la ville natale de Melanchthon, la Réforme put s’imposer de différentes façons. Dès les années 1530, des anabaptistes s’y installèrent. L’enseignement protestant avait été accepté bien avant l’introduction officielle de la Réforme dans la Kurpfalz, donc à Bretten, par le prince électeur Ottheinrich (1502-1559). Après la mort d’Ottheinrich, la Kurpfalz se tourna vers le calvinisme, qui se développa aussi à Bretten. Vers la fin du XVIe siècle, la ville était réformée. Ce fut seulement après 1685 qu’une paroisse luthérienne put être fondée. Pendant 150 ans, les deux paroisses protestantes coexistèrent. Suite au Recès d’Empire en 1803, la ville de Bretten fut cédée au Grand-duché de Baden. Les deux paroisses protestantes de Bretten furent unies par la « Badische Union » en 1821.

Les visiteurs s’intéresseront surtout à la « Melanchthonhaus » (Maison de Melanchthon). Le bâtiment fut érigé en 1897 sur le lieu de la maison natale de Melanchthon. Il abrite une salle commémorative avec un musée, une bibliothèque et un centre de recherches. Depuis 2004, la Melanchthonhaus est le siège de l’ »Académie Européenne de Melanchthon » (Europäische Melanchthon-Akademie) pour la recherche de l’héritage spirituel et culturel de Melanchthon pour l’Europe d’aujourd’hui.

Liens

Ville de Bretten http://www.bretten.de/cms/
Melanchthonhaus Bretten http://melanchthon.com/Melanchthonhaus-Bretten
Europäische Melanchthon-Akademie http://www.melanchthon.com/Melanchthon-Akademie/
Eglise protestante de Bretten http://www.ev-kirche-bretten.de/
Eglise évangélique luthérienne de Baden http://www.ekiba.de/