Sélectionner une page

Cité de la Réforme Idstein

Allemagne

Idstein

Là où s’unit ce qui est lié

Idstein est une ville avec des maisons à colombages située dans le Taunus à proximité de Wiesbaden et de Francfort. Dans l’ancienne ville de résidence de Nassau, les différences séparatrices d’Eglises du temps de la Réforme entre luthériens et réformés ont été dépassées.
La Reforme se répandit dans les différents territoires de Nassau avec un certain décalage. Alors qu’à Nassau-Weilburg, les prédications protestantes commencèrent dès 1526 et à Nassau-Dillenburg des cultes protestants furent célébrés dès 1529, à Nassau-Idstein les idées de la Réforme ne purent se répandre qu’après 1540. Des changements de seigneurs ont retardé la Réforme. Après la nomination de Nikolaus Gompe (1514-1595) comme prédicateur de la ville d’Idstein en 1553, la petite plante de la foi se mit à pousser. Même des tentatives de recatholisation de seigneurs ultérieurs ne purent l’arracher. C’est seulement en 1609 que la Réforme put être achevée dans le comté Idstein-Wiesbaden avec l’introduction de la « Nassau-Saarbrückensche Kirchenordnung und Agende » (règlement ecclésial et agenda de Nassau Saarbrücken). Nassau-Idstein devint un territoire luthérien alors que Nassau-Dillenburg au Nord devint un précurseur du protestantisme réformé.
Sous la pression de Napoléon, les seigneuries de Nassau constituèrent le duché de Nassau qui regroupa, en proportion analogue, une population catholique, luthérienne et réformée. En 1817, lors du jubilé tricentenaire de la Réforme, les luthériens et les réformés s’unirent en l’ « Eglise protestante-chrétienne ». « L’union de Nassau » réussit pour la première fois à dépasser la séparation des confessions entre Eglises protestantes. Une réflexion sur le caractère unificateur de l’héritage commun de la Réforme le rendit possible.
Plus de 150 ans plus tard, en 1973, la Concorde de Leuenberg put dépasser la séparation des Eglises protestantes au niveau européen. Tout comme pour l’union de Nassau, la réflexion commune sur les revendications de la Réforme fut essentielle pour la formation de la Communion d’Eglises protestantes en Europe.
L’église où l’union d’Idstein fut conclue en 1817, l’Unionskirche, attire de nombreux visiteurs. Elle héberge un cycle de peintures de l’école de Rubens, chose exceptionnelle pour une église protestante. Il représente la vie de Jésus sous forme de prédication imagée. A l’occasion du 200e jubilé de l’union de Nassau qui sera célébrée conjointement avec le 500e jubilé de la Réforme, l’Unionskirche apparaîtra dans toute sa splendeur après de vastes travaux de rénovation.

L’Unionskirche au cœur de notre ville est une église d’une grande importance pour l’histoire de l’art. Elle est depuis 1817 le symbole de la capacité des hommes à pouvoir dépasser leurs différences. Même si les accords concernant le débat sur la Sainte Cène ont été conclus sous la pression du duc de l’époque, le message de cette première union est toujours aussi actuel qu’il y a 200 ans : Un chemin que tous peuvent emprunter peut être trouvé. Christian Herfurth

Maire, Idstein

Liens

Ville d’Idstein http://www.idstein.de
Office de tourisme Idstein http://www.idstein.de/Startseite/Tourismus/Service-und-Kontakt/E1265.htm
Paroisse protestante d’Idstein Idstein http://www.ev-kirche-idstein.de
Eglise protestante de Hesse et Nassau www.ekhn.de