Sélectionner une page

Klagenfurt

Allemagne

Klagenfurt

Bâtie comme ville protestante

La ville de Klagenfurt est située au sud de l’Autriche aux bords du Wörthersee. Elle est la capitale du Land de la Carinthie. La vieille ville est connue pour ses nombreux passages couverts et ses cours intérieures bordés d’arcades. Peu de gens savent que la vieille ville avait à l’origine été bâtie comme ville protestante.

En 1514, Klagenfurt fut presqu’entièrement détruite par un incendie. Le Seigneur, l’empereur Maximilian Ier, ne disposant pas de fonds suffisants pour faire réédifier la ville, il en fit, en 1518, cadeau aux états provinciaux qui en avaient fait la demande. Ces derniers rejoignirent le mouvement protestant au courant du XVIe siècle. Les chanoines et prédicateurs célébrèrent des cultes protestants dans l’église St. Egid. Mais ce n’est qu’en 1555, suite à la Paix d’Augsbourg, que commença une réorganisation confessionnelle de l’Eglise. En 1566, les prédicateurs sympathisant avec le mouvement protestant en Carinthie signèrent le « Christlich einfältige Bekenntnis » qui les délimita des catholiques et des anabaptistes et les inscrivit dans la tradition de l’église primitive. Face à la puissance du mouvement protestant, l’archiduc Karl II Franz accorda la liberté religieuse à la noblesse en 1572, aux villes en 1578.

Suite à cela, les états provinciaux protestants se chargèrent de l’aménagement de la ville de Klagenfurt selon leurs idées. Ils réédifièrent la ville, l’agrandirent largement dès 1560 en suivant un plan en damier. Le projet de construction des états provinciaux protestants comprenait le magnifique Landhaus, lieu de rassemblement de ces états, l’église de la Trinité comme église principale des protestants en Carinthie, un Collegium spientiae et pietatis comme école supérieure municipale et un hôpital. Ainsi les dimensions profanes et spirituelles se reflétèrent dans la physionomie de la vie au même titre que l’exigence réformatrice d’éducation et l’engagement pour l’amour du prochain.

La proximité de la Slovénie entraîna un échange des protestants par-delà les frontières linguistiques. Les états provinciaux participèrent financièrement à l’impression de la traduction du Nouveau Testament par Primož Trubar en langue slovène.

Le début du XVIIe siècle fut marqué par la contre-réforme en Carinthie. L’église de la Trinité, l’école municipale protestante et l’hôpital furent remis aux jésuites. L’église protestante la plus importante de Carinthie fut consacrée aux apôtres Pierre et Paul et devint la cathédrale des évêques de Gurk en 1787. La Landhaus, la cathédrale et l’architecture de la ville restent cependant à ce jour les témoins de cette époque protestante de Klagenfurt. Pendant et après la contre-réforme, de nombreux habitants protestants en Carinthie vécurent leur foi dans le secret jusqu’à l’Edit de Tolérance en 1871 qui permit à nouveau la formation de paroisses protestantes.

Links

Ville de Klagenfurt www.klagenfurt.at
Bureau de tourisme de Klagenfurt www.klagenfurt.at
Eglise protestante Christuskirche www.christuskirche-klagenfurt.at
Eglise protestante Johanneskirche http://johanneskirche-klagenfurt.at
Eglise protestante en Carinthie-Tyrol de l’Est www.evang-kaernten.at