Sélectionner une page

Cité de la Réforme Marburg

Allemagne

Marburg

« Les autres villes ont une université – Marburg est une université »

Ce slogan remonte à la Réforme, et ces paroles gardent aujourd’hui leur validité. En 1527, le landgrave Philippe le Généreux (Philipp der Großmütige) a fondé la première université protestante du monde dans cette ville aux bords du fleuve Lahn en Hesse.

La sympathie pour la Réforme dans le landgraviat de Hesse a une longue histoire. Le landgrave Philippe le Généreux (1504-1567) qui naquit et régna à Marburg, fit la connaissance de Luther à la diète de Worms en 1521 et fut fasciné par son enseignement. Lors du synode de Homberg en 1526, le landgrave introduisit la Réforme en Hesse et forma, avec d’autres princes protestants, l’Alliance de Torgau (Torgauer Bund). L’introduction de la Réforme entraîna la dissolution des monastères en Hesse. Dans l’esprit de son ancêtre Elisabeth de Thuringe, Philippe utilisa leurs revenus pour les pauvres et malades, pour la construction d’hôpitaux et pour l’éducation. En 1527 il fit construire à Marburg le Gymnasium (lycée) Philippinum et l’université avec un enseignement protestant.

Dans l’intention de réunir les forces protestantes de l’Empire, Philippe invita aux entretiens religieux de Marburg en son château en 1529. La liste des participants est comme un « whoiswho » de la Réforme. Y participèrent Martin Luther, Justus Jonas et Philippe Melanchthon de Wittenberg, Huldrich Zwingli de Zürich, Johanns Oekolampad de Bâle, Martin Bucer et Caspar Hedio de Strasbourg, Johannes Brenz de Schwäbisch Hall, Andreas Osiander de Nuremberg et Stephan Agricola d’Augsbourg. Les réformateurs ne pouvant trouver un accord dans la question de la présence du Christ dans la Sainte Cène, la Réforme se scinda en une aile « luthérienne » et une aile « réformée ». Ce n’est qu’en 1973 par la Concorde de Leuenberg que cette séparation entre les confessions protestantes a pu être surmontée. De nos jours, les Eglises de la Réforme en Europe célèbrent ensemble la Sainte Cène dans une « diversité réconciliée ».

A Marburg les traces du temps de la Réforme sont présentes : au château, sur la place du marché ou dans l’ancienne université. Marburg est connu pour une vie étudiante et ecclésiale diversifiée visible dans de nouvelles communautés et de nouveaux groupes au sein des Eglises. Marburg s’est engagée avec les villes de Prague et de Zurich dans un projet pour une célébration du jubilé de la Réforme sous différentes formes.

Liens

Cité de Marburg www.marburg.de
Etre protestant à Marburg www.ekmr.de
Eglise protestante de Kurhessen-Waldeck www.ekkw.de