Sélectionner une page

Cité de la Réforme Sárvár

Hongrie

Sárvár

Sárvár est une ville de l’ouest de la Hongrie, non loin de la frontière autrichienne, sur la route des Thermes hongroises. Elle est aujourd’hui surtout connue par ses thermes, les thérapies et les cures de bien-être qui s’y rattachent. Le symbole de la ville est le château édifié par la célèbre famille de Nádasdy et entouré d’un parc impressionnant. Tout près du parc s’étend sur 16 ha l’arboretum, une plantation d’arbres divers, souvent exotiques, qui remonte au temps de la Réforme.

La ville joua un rôle essentiel comme centre de la Réforme en Transdanubie. La Réforme put s’implanter en Hongrie grâce au magnat et palatin hongrois Tamás Nádasdy. Sur les conseils de Philippe Melanchthon, Nádasdy fonda en 1534 une école à Sárvár dont il confia la direction à l’humaniste János Sylvester, élève de Melanchthon. Trois années plus tard advint la fondation d’une imprimerie dans laquelle des œuvres importantes furent produites parmi lesquelles le premier livre en hongrois jamais imprimé, la Grammatical Hungaralatina de János Sylvester (1539) ainsi que la traduction du Nouveau Testament en hongrois par Sylvester (1541).

Nádasdy soutint également Mátyás Bíró Dévai, le principal réformateur hongrois. Après ses études à Wittenberg, il proclama les idées de la Réforme comme prédicateur itinérant dans tout le pays. Dévai rédigea en 1538 le premier catéchisme hongrois à Sárvár. Grâce à son rôle exceptionnel au temps de la Réforme, on appelà Sárvár aussi le « Wittenberg hongrois ».

La ville a conservé divers témoignages de la Réforme. Un banc en pierre dans le parc du château rappelle Sylvester. Des instruments provenant de l’imprimerie conservés au château seront exposés lors du Jubilé de la Réforme.

Nous, les habitants de Sárvár, sommes fiers de dire que notre ville n’est pas seulement connue aujourd’hui mais qu’elle l’était déjà au niveau européen dès l’époque de la Réforme. Philippe Melanchthon, le collaborateur de Luther, avait alors remercié le propriétaire du château, Tamás Nédasdy, d’avoir établi une école dans la ville, éduqué la population et promu les sciences, malgré les temps difficiles. Ce n’est pas un hasard si en 1541 la traduction du Nouveau Testament, qui fut également le premier livre hongrois imprimé, parut ici. De nos jours, la mise en valeur de la culture et la préservation des traditions ne sont pas une affaire de nobles et de cour mais concernent tous les citoyens et toutes les citoyennes de notre ville. Sávár célébrera le jubilé de la Réforme non seulement en raison de son histoire mais également dans l’espoir de pouvoir renforcer ce tissu transfrontalier que nous sommes fiers d’appeler l’Europe.

Tivadar Máhr

maire adjoint

Liens

Ville de Sárvár: http://www.sarvar.hu/

Eglise évangélique luthérienne en Hongrie: http://zope.lutheran.hu/portal/bemutatkozas/deutsch/

Eglise réformée en Hongrie: http://www.reformatus.hu/