Sélectionner une page

Cité de la Réforme Zwickau

Allemagne

Zwickau

Un lieu de tous les dangers au début de la Réforme

La ville de Zwickau, ancienne exploitation de mines d’argent, est située au sud de Leipzig près de la frontière tchèque. C’est le lieu où la « Trabant », la fameuse petite voiture de la RDA, a été fabriquée jusqu’en 1991.
Au début du XVIe siècle, l’exploitation des mines d’argent, le commerce et la fabrication de tissus ont fait de Zwickau une ville économiquement importante dans l’électorat de Saxe. Dès les débuts de la Réforme, la ville joua un rôle éminent dans l’électorat. En 1520, Martin Luther dédia son fameux écrit « De la liberté du chrétien » au maire de Zwickau, Hermann Mühlpfort (environ 1486-1534). La même année, sur recommandation de Luther, le conseil municipal appela Thomas Müntzer (environ 1489-1525) comme prédicateur à Zwickau. Dans ses prédications, Müntzer attaqua les franciscains de la ville et se rallia aux revendications sociales et religieuses radicales des drapiers rassemblés autour de Nikolaus Storch (environ 1500-1536). Ils justifièrent leurs exigences par une interprétation bibliciste des Ecritures. Le groupe s’engagea pour la propriété commune et l’abolition des monastères. Il fut prêt à utiliser la violence pour promouvoir sa cause. Pour cette raison, le conseil municipal renvoya Müntzer et engagea, en 1521, Nikolaus Hausmann (environ 1478-1538) comme pasteur protestant modéré. Lorsqu’en 1522 les réformateurs radicaux prirent d’assaut le Grünhainer Klosterhof (monastère de Grünhain) afin de libérer un paysan arrêté par les moines, des révoltes iconoclastes éclatèrent. Peu de temps après, à la demande du conseil, Luther se rendit à Zwickau et prêcha à plusieurs reprises contre les « prophètes de Zwickau ». Les forces modérées de la Réforme l’emportèrent. Le pasteur Nikolaus Hausmann réforma la vie ecclésiale avec l’aide du conseil. Il prêcha dans un esprit protestant, introduisit en 1523 le Gemeinen Kasten (caisse d’entraide) et célébra la messe en allemand dès 1524. Luther rendit hommage à ses services en faveur du culte protestant en lui dédiant en 1523 son écrit à propos du culte « Formula missae et communionis ».
En 1523, la Réforme était accomplie et correspondait à l’esprit des réformateurs de Wittenberg. Le conseil fit fermer le monastère franciscain. A la suite des guerres des paysans et de l’exécution de Thomas Müntzer après la bataille de Frankenhausen, les forces radicales n’avaient plus de soutien. Ainsi Zwickau devint après Wittenberg la seconde ville de l’électorat de Saxe acquise à la Réforme.
Aujourd’hui on peut suivre un « chemin de Luther » balisé qui passe par les sites de la Réforme comme le monastère franciscain, le Grünhainer Klosterhof, la Katharinenkirche, la Marienkirche et la mairie où oeuvra Hermann Mühlpfort. Il y a aussi la possibilité de réserver des visites guidées historiques évoquant le temps de la Réforme.

Liens

Ville de Zwickau www.zwickau.de
Office de tourisme Zwickau http://www.zwickautourist.de/de/tourismus.php
Luther à Zwickau http://www.luther-zwickau.de/index.php
Evangelisch-Lutherischer Kirchenbezirk Zwickau http://www.kirchenbezirk-zwickau.de/
Eglise luthérienne de Saxe http://www.evlks.de/